​Je voudrais parler aujourd’hui de ces choses qui nous énervent, nous, les traducteurs indépendants – et rappeler que, même si je parle beaucoup des mauvais côtés du métier, je l’adore et je n’en changerais pour rien au monde ! (Tout de même, je ne voudrais pas vous décourager !)

1) Le client qui vous prend pour un cyborg.

10 h 00 : « Bonjour, êtes-vous disponible pour telle traduction ? »

10 h 03 : « Bonjour, je vous ai écrit, j’attends une réponse, c’est urgent, êtes-vous disponible ? »

10 h 10 : « Avez-vous reçu mon mail ? »

… Oui, j’ai reçu vos trois mails. Oui, je suis disponible. Non, je ne sais pas toujours répondre dans la minute. Parfois, je fais pipi.

2) Le client qui vous prend pour un… pour une bonne poire (restons polis).

« Bonjour, j’ai 15 000 mots à traduire pour demain matin, 0,03 €/mot, êtes-vous disponible ? »

…  Non mais, ça ne va pas ?

3) Le pote qui vous prend pour un dictionnaire.

« Hey, comment on dit “se barricader” en anglais ? Quoi, tu ne sais pas ? Mais t’es pas traductrice ? »

Si. Traductrice. Je ne connais pas tous les mots dans les trois langues que je pratique. Même en français, il m’arrive de découvrir de nouveaux mots. Alors, à fortiori dans une langue étrangère.

4) Le collègue qui se prend pour Dieu

« Moi, je trouve ça totalement dégradant de travailler pour moins de 20 cents le mot. »

Ah ouais ? Eh bien moi, je suis très contente quand je travaille pour 7 cents le mot. Certains collègues ont du mal à réaliser qu’un débutant ne va pas demander le même tarif qu’un traducteur qui a 10 ans de métier dans les pattes – de même que dans n’importe quelle profession, en général, on touche de plus en plus avec les années. Ça n’a rien de dégradant et ça n’a rien d’une concurrence déloyale (oui, j’ai déjà entendu ça aussi). On n’offre pas tous la même qualité, la même rapidité, la même expertise, et donc, on ne propose pas les mêmes tarifs.

5) Le client pressé, mais pas tellement que ça

10 h 00 : Le client : « Bonjour, j’ai besoin de faire traduire tel document pour demain, c’est très urgent, êtes-vous disponible ? »

10 h 02 (oui, il m’arrive d’être un cyborg) : Moi : « Oui, je peux commencer tout de suite, j’attends votre confirmation. »

11 h 00 : Moi : « Bonjour, j’attends toujours votre confirmation. »

12 h 00 : Le client : « Bonjour, finalement la traduction a été annulée/assignée à quelqu’un d’autre. À bientôt ».

… Merci de m’avoir fait lanterner pendant deux heures. (En général, le client qui vous envoie 5 mails d’affilée quand il est pressé et qui considère que vous devez lui répondre dans la minute sera le même qui vous laissera attendre deux heures quand c’est à lui de répondre).

6) Le client pressé, mais pas tellement que ça : variante

10 h 00 : Le client : « Bonjour, j’ai besoin de faire traduire tel document pour demain, c’est très urgent, êtes-vous disponible ? »

10 h 02 : Moi : « Oui, je peux commencer tout de suite, j’attends votre confirmation. »

11 h 00 Moi : « Bonjour, j’attends toujours votre confirmation. »

16 h 00 : Le client : « Bonjour, le projet est à vous, vous pouvez commencer. »

… Génial. Quand j’ai dit oui, j’avais 24 heures pour faire ma traduction. Le client répond à 16 h, pour un projet à rendre le lendemain matin, je dois donc… Travailler toute la soirée, après avoir passé la journée à attendre de ses nouvelles. Là, de deux choses l’une : soit c’est un très bon client/un projet intéressant/j’ai vraiment besoin de ce travail, et je mords sur ma chique. Soit je lui dis que ce n’est plus possible et je demande un délai, ou je lui souhaite de trouver quelqu’un d’autre. Faut pas pousser Mamie Traductrice dans les orties, non mais !

7) Le client imprécis

« Bonjour, êtes-vous disponible pour une traduction ? »

… Dans l’idée, why not. Cela dit, savoir la combinaison de langues (je ne traduis pas en chinois), le nombre de mots, le tarif et le délai, ça m’aiderait.

Conclusion :

Je suis une vieille râleuse. Mais j’ai également de très chouettes clients, qui répondent vite, qui proposent des tarifs raisonnables, qui sont sympas, ainsi que des collègues toujours prêts à aider et à discuter !

Categories: Fun

0 Comments

Laisser un commentaire

Avatar placeholder

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.