Dans ce deuxième article, passons en revue les principales fonctionnalités utiles à connaître dans Trados pour en tirer le meilleur parti. Outre les fonctionnalités basiques et communes à la plupart des outils informatiques (enregistrer, enregistrer sous, etc.), Trados présente quelques particularités qu’il est intéressant d’aborder rapidement.

1) Paramètres du projet

Les « Paramètres du projet » sont accessibles depuis différents endroits : dans la barre du haut des onglets « Projet » ou « Fichier », ou encore dans la rubrique « Résultat de la traduction » de l’onglet « Éditeur ».

C’est ici que vous pouvez notamment créer/ajouter/supprimer des mémoires de traduction et bases terminologiques, ainsi que modifier leurs paramètres.

Pour ajouter une mémoire de traduction, allez dans « Paramètres du projet » => « Paires de langues » => « Mémoires de traduction » => « Utiliser » => « Utiliser mémoire de traduction sur fichier » et sélectionnez votre mémoire. Si vous n’en avez pas encore, cliquez sur « Créer » et créez une nouvelle mémoire.

Cochez la case « Mettre à jour » si vous souhaitez que votre mémoire de traduction garde en mémoire les segments que vous allez traduire et confirmer. (Si vous ne cochez pas cette case, vous aurez simplement accès à votre MT en lecture seule, mais elle ne sera pas alimentée avec vos nouvelles entrées !)

La case « Pénalité » vous permet d’appliquer une pénalité aux segments de votre mémoire. Autrement dit, imaginons que vous mettiez une pénalité de « 1 », si votre mémoire de traduction propose une correspondance à 100 %, celle-ci aura un point de pénalité et apparaîtra donc comme une correspondance à 99 %. C’est utile dans certains cas, par exemple pour s’assurer de relire les correspondances qui viennent d’anciens projets – un 100 % qui provient du texte A ne conviendra peut-être pas au texte B, parce que le contexte ou le registre seront différents.

2) Tâches en mode batch

Dans l’onglet « Éditeur », « Projet » ou « Fichiers », vous avez la possibilité de lancer des « tâches en mode batch ». Je ne parlerai ici que des deux que j’utilise le plus, à savoir « Analyser les fichiers » et « Prétraduire les fichiers ».

  • Analyser les fichiers : Trados va calculer le nombre de répétitions dans votre ou vos fichiers. Utile pour avoir une meilleure idée du temps que va nous prendre une traduction, quand il s’agit d’un projet pour un client direct (les agences envoient généralement le décompte en même temps que le projet, vous n’avez donc en théorie pas besoin de relancer l’analyse).
  • Prétraduire les fichiers : Trados va prétraduire les fichiers en appliquant les correspondances de votre mémoire de traduction. En général, je lance cette tâche avant de commencer ma traduction, avec une valeur de correspondance minimale de « 90 ». Si vous utilisez le plug-in DeepL ou un autre outil de TA intégré, vous avez aussi l’option « Appliquer la traduction automatique » si aucune correspondance n’est trouvée ; dans ce cas, les segments seront automatiquement alimentés avec votre outil de traduction automatique et vous n’aurez plus qu’à les relire, au lieu de devoir copier la traduction segment par segment.

3) « Confirmer » des segments

Petit point important à savoir : votre mémoire de traduction n’enregistre que les traductions « confirmées ». Si vous écrivez simplement votre traduction puis que vous passez au segment suivant sans confirmer votre segment, celui-ci ne s’enregistrera pas dans votre TM – même si vous enregistrez votre document. Pareil, si vous avez confirmé un segment, puis que vous le modifiez, la modification ne sera enregistrée QUE si vous confirmez à nouveau le segment. Pour confirmer un segment, appuyez sur « ctrl + enter » (cela vous enverra au prochain segment non confirmé) ou « ctrl+alt+enter » (cela vous enverra au segment suivant, même s’il est déjà confirmé). Si le symbole qui s’affiche dans la colonne du milieu est un simple crayon sans « v », cela veut dire que le segment n’est PAS confirmé.

4) « Vérifier » ou l’assurance qualité

Quand vous avez terminé votre traduction, pensez à lancer la fonctionnalité d’assurance qualité. Pour cela, dans l’éditeur, allez dans l’onglet « Relecture » puis cliquez sur « Assurance qualité ». Avant de lancer la vérification, vérifiez les paramètres en cliquant sur « Paramètres de vérification des projets » :

Vous arriverez sur cette page, sur laquelle vous pourrez modifier ce que vous voulez vérifier :

Par exemple, vous pouvez demander d’être averti si le segment cible ne finit pas par le même point de ponctuation que le segment source, ou s’il y a des incohérences dans la traduction (imaginons que vous ayez deux segments « 100 % », que vous en ayez modifié un sans modifier le deuxième, cela vous signalera que deux phrases sources identiques ont deux traductions différentes), ou s’il y a des différences dans les nombres/heures, etc. Bref, à vous de voir ce qui est utile pour vous.

Une fois que vous avez modifié les paramètres et cliqué sur « OK », lancez la vérification en cliquant sur « Vérifier » puis rendez-vous dans l’onglet « Messages » de la page d’édition pour voir toutes les erreurs qui s’affichent et faire les modifications nécessaires.

Dans le prochain article, nous verrons comment traduire un fichier normal avec Trados!

Categories: Trados

0 Comments

Laisser un commentaire

Avatar placeholder

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.