Bonjour à tous ! Je vous ai déjà un peu parlé de comptabilité, et du fait que mes méthodes avaient évolué avec le temps. Au tout début, j’utilisais un simple fichier Excel (argh) et je faisais tout manuellement, jusqu’à ma découverte de LSP Expert. Et jusqu’à l’année dernière, j’avais un comptable, à qui j’envoyais tous les trimestres mes factures de vente et d’achat, et qui se chargeait de ma déclaration TVA, de mon listing client et de ma déclaration d’impôts.

Depuis 2021, j’ai remercié mon comptable (dans tous les sens du terme, car il m’a réellement aidée pendant de nombreuses années) et je suis passée à Accountable.

Pourquoi ?

Déjà, parce que mon comptable me coûtait vraiment cher. Je lui envoyais un fichier Excel avec un résumé du trimestre (factures émises et reçues, TVA à payer et à récupérer, numéro de TVA des clients pour le listing, etc) – bref, ça me mettait pas mal de temps, et en fin de compte je faisais le gros du boulot moi-même, j’ai donc fini par me demander si j’avais vraiment besoin d’un comptable.

J’ai alors décidé de tester Accountable pendant un an, pour voir si je pouvais m’en sortir « seule » (et après un an, le verdict est tombé : oui, je peux le faire). Il s’agit d’un outil de comptabilité assez complet, qui propose de nombreuses fonctionnalités que je vais décrire ci-dessous. En outre, il donne la possibilité de contacter des comptables très réactifs en cas de question, on est donc entre de bonnes mains.

Et le prix, dans tout ça ?

Oui, je sais, le temps c’est de l’argent, et vous n’avez pas envie de lire tout un article pour voir apercevoir que ce merveilleux outil est hors budget. Une image vaut mieux qu’un long discours, voici donc les trois formules proposées :

Personnellement, je conseille fortement la formule « Pro ». Sachant que je payais 1000€/an pour mon comptable et qu’on arrive ici à 250€/an pour les mêmes services + une visibilité de nos comptes, le budget me semble plus que raisonnable.

Comment ça fonctionne ?

Vous encodez vos factures (vous pouvez les créer directement dans l’application si vous le souhaitez, ou importer celles créées avec LSP Expert, par exemple), vous liez votre compte en banque si vous le souhaitez, vous encodez vos dépenses professionnelles (achats de logiciels, assurances, cotisations sociales, factures d’électricité, …), et vous avez accès à toutes vos données facilement sur l’application. Quand une obligation fiscale approche, par exemple la déclaration de TVA en fin de trimestre, l’application vous envoie un rappel et vous n’avez qu’à vérifier que vous avez bien encodé toutes vos factures de ventes/d’achats. Dans ce cas, votre déclaration TVA est créée par l’application, vous la recevez par mail et vous n’avez plus qu’à la déposer sur Intervat – tout est expliqué dans le mail que vous recevez, et c’est vraiment très simple, il faut juste avoir un lecteur de carte ID.

Ce que j’ai aimé

1) La possibilité de relier mon compte en banque

Une des fonctionnalités les plus utiles : votre compte en banque est associé à l’application, et vous êtes prévenu quand vous faites une dépense ou que vous recevez de l’argent. Mieux encore : si vous touchez un montant qui correspond à une facture encodée, l’application reconnaît ce montant, indique la facture comme « payée » et vous envoie une notification pour vous avertir que telle facture a été payée. Plus besoin d’aller vérifier son compte en banque manuellement, l’application s’en charge à notre place !

2) La facilité d’encoder ses dépenses

Bien sûr, comme je viens de l’expliquer, les dépenses faites via votre compte en banque seront directement signalées et vous n’aurez plus qu’à les classer, vous avez donc moins de risque de les oublier. Mais même les dépenses faites en cash ou avec un autre compte peuvent facilement être encodées. Vous indiquez le type de dépenses (cotisation sociale, frais professionnels, frais bancaires, etc). Vous indiquez le pourcentage d’utilisation professionnelle (par exemple, pour mes factures d’électricité, je n’indique qu’un certain pourcentage, puisqu’une partie correspond à mon utilisation privée). Vous prenez une photo de la facture éventuelle associée, et c’est fini – l’application encode tout ça et calcule la partie déductible, retient la part éventuelle de TVA à récupérer, etc. Vous voyez directement les dépenses faites ce trimestre/cette année, la part déductible, bref, toutes les infos nécessaires.

3) La visibilité globale et la facilité d’utilisation

L’outil se divise en 4 onglets : « Banque », « Revenus », « Dépense » et « Taxes ». Tout est très clair et intuitif ; par exemple, dans l’onglet « Banque », vous voyez combien vous avez sur votre compte, combien vous devez garder pour payer vos obligations (comme les cotisations sociales ou la TVA), et ce qu’il reste pour vous. Dans l’onglet « Revenus », vous voyez le montant facturé qu’il reste à percevoir. Et dans l’onglet « Taxes, vous voyez les obligations actuelles et futures, avec les échéances :

L’outil calcule les versements anticipés conseillés sur base de vos revenus, vous rappelle la date à laquelle les effectuer, etc. Pareil pour la TVA, le listing client ou vos cotisations sociales : l’outil vous rappelle quand vous devez les payer, et vous dit combien vous avez à payer. Tout est fait pour vous simplifier la vie, et vous avez toujours la possibilité de contacter un comptable quand vous avez un doute ou besoin d’un conseil.

4) Les conseils

Enfin, dans l’onglet « Taxes », vous recevez parfois de petits conseils fiscaux, comme « Avez-vous pensé à déduire vos abonnements LinkedIn/Dropbox ? Ils font partie de vos frais déductibles » ou « Est-il possible que vous n’ayez pas encore eu de repas d’affaires ? Pensez à les déduire » etc.

Conclusion

Au début, il faut tout de même encoder ses clients quand on ajoute des factures (heureusement, j’ai beaucoup de clients réguliers donc je ne dois le faire qu’une fois, puis l’outil le garde en mémoire). Il faut également s’habituer au fait de devoir déposer soi-même les déclarations sur Intervat (mais comme je l’ai dit, c’est très facile – j’étais un peu nerveuse la première fois, puis j’ai réalisé que c’était enfantin).

Bref, ça demande un petit peu de travail, mais l’un dans l’autre, moins que ce que je faisais avec mon ancien comptable à qui j’envoyais de toute façon toutes mes données – ici, je les encode au fur et à mesure dans l’application, et au moins j’ai une vision en temps réel de l’état de mes comptes. Selon moi, c’est un très bon outil pour un freelance qui connaît les bases de la comptabilité (je ne l’aurais peut-être pas fait la première année), et qui n’a pas une comptabilité trop compliquée – ça sera sans doute plus chronophage si vous avez 50 factures à encoder tous les mois.


2 Comments

Coralie · 8 février 2022 at 11h21

Très bon article

Par contre mon retour d’expérience est un peu moins positif de mon côté:
– J’ai oublié de déposer mon listing client TVA et le fisc m’a réclamé une amende de 1200€ … (mais c’est de ma faute car il s’agit d’un oubli suite une surcharge de travail…)
– Enfin, j’ai déduit certaines dépenses un peu trop, ce qui a provoqué sans doute un contrôle, je n’ai pas voulu m’en occupé, j’ai donc contacté un comptable mais rien que pour s’occuper du contrôle cela m’a coûté près de 1000€ car il a dû prendre connaissance du dossier et gérer le contrôle, du vol… !

Mon retour d’expérience personnel est donc que l’outil est super pour suivre sa situation financière par contre, je trouve que l’utiliser seul est pour moi trop risqué car je ne m’y connais pas assez!

    Marjorie Gouzee · 8 février 2022 at 11h41

    Merci pour ton retour d’expérience! Je craignais justement d’avoir à subir mon premier contrôle en passant d’un comptable à ce système-là (je ne sais pas du tout si c’est une croyance fondée ou pas, mais j’ai l’impression que quelqu’un qui a un comptable aura moins de risque de se faire contrôler, parce que l’État soupçonnera moins d’erreurs – volontaires ou non – de comptabilité).

    Tu as fait appel à un comptable dans l’application, ou à un comptable externe? Si c’est quelqu’un de l’application, facturer 1000€ me semble en effet exagéré… C’est vraiment pas cool comme expérience dans tous les cas.

    Après, n’oublie pas que tu peux contacter des comptables directement via Accountable quand tu as des questions ou doutes, donc pour les prochaines fois tu peux toujours leur demander quelles dépenses déduire etc. Et au début ils n’envoyaient pas de rappel pour les listing clients etc, mais ils en envoient plusieurs maintenant, donc moins de risques d’oublier à priori 🙂 Mais si tu te sens plus à l’aise avec un comptable attitré, autant garder l’appli juste pour suivre ta situation financière, indeed!

Laisser un commentaire

Avatar placeholder

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.